7 Jobs | 4 Profils | 5 Entreprises

La transformation digitale en psychologie: quels impacts sur les pratiques et le cadre thérapeutique?

Actu….?

Un article publié le 26 novembre dernier dans le nouvel Obs , relance t-il le débat sur la transformation digitale de notre profession et de ces conséquences pour les patients?  Les pratiques en psychologies doivent d’elle s’adapter aux nouvelles attentes et comportements des patients en s’aidant des « nouvelles » technologies de communication à distance? Atouts ou risques?

Ou un « vieux » débat?

En 2012 déjà, le site slate titrait dans un article du 11/09 « Les psys en ligne: arnaque ou aubaine?, Les psychothérapies via internet arrivent en France. Ces pratiques, qui comptent déjà de multiples adeptes dans les pays anglo-saxons, peuvent présenter quelques atouts par rapport aux thérapies classiques. Mais elles impliquent surtout un certain nombre de risques ».

Psy en ligne oui….mais!

Un autre article sur le web propose quelques éléments de réponses:

« Tout dépend de ce que vous attendez d’une consultation en ligne ! Si ce sont des conseils psychologiques, oui. Si vous pensez qu’il s’agit d’une véritable thérapie, l’avis des professionnels est beaucoup plus réservé.

Il faut d’abord savoir qu’une consultation psy par téléphone ou sur Internet ne correspond pas au cadre psychanalytique défini par Freud. Il ne s’agit donc, en aucun cas, d’une cure analytique.

Il en est de même pour la psychothérapie, car Internet ne permet pas de saisir tout ce qui se passe lors d’un véritable face-à-face : gestes, lapsus, émotions, regards, positions du corps, larmes, etc. Tous ces éléments, qui font partie du processus thérapeutique, permettent au thérapeute de percevoir la personne dans sa globalité, et donc de mieux l’aider.

Cependant, comme vous le dites, des conseils psychologiques en ligne présentent quelques avantages :
– Les personnes timides ou qui ont des difficultés à s’exprimer peuvent exposer leurs problèmes par écrit
– Les personnes qui ont  » honte  » de leurs problèmes peuvent rester, dans un premier temps, dans l’anonymat
– Les personnes qui ont peur de la confrontation directe avec un psy — ou qui ont peur des psys ! — peuvent accéder plus facilement à une première consultation
– Les personnes qui ont des ressources financières limitées peuvent accéder à une certaine forme d’aide gratuite.

En résumé, des conseils psy en ligne peuvent vous aider ponctuellement, mais ne donnent pas les mêmes résultats qu’un échange verbal en face-à-face ».

Et vous pour ou contre?

Concernant cette question, la International Society for Mental Health Online (ISMHO), fondée en 1997, donne quelques recommandations de bonnes pratiques (cf: nouvel Obs ).

L’Equipe PsyJob

« »

Laisser un commentaire

PSYJOB® 2018